A VOS TELECOMMANDES

Jeudi 18 décembre à partir de 20 heures 30, au menu de « sport confidentiel » sur la chaîne gratuite l’Equipe 21, il est programmé une enquête sur l'arbitrage amateur, toujours exposé au fléau de la violence.

Les arbitres amateurs sont en première ligne sur les terrains de l'hexagone comme il est constaté par l'Observatoire des Comportements dans son dernier relevé de statistiques.

Seul et vrai défenseur du corps arbitral, l'UNAF déplore toujours la trop nombreuse ouverture de dossiers juridiques suite à des menaces et des violences physiques.

Par ailleurs, la politique de développement des conventions avec les Parquets demeure « le cheval de bataille » pour mener « la croisade » contre les actes de violence mais aussi en demandant aux instances du Football de prononcer la radiation des auteurs de violence sur les « hommes en noir ».

Il faut aussi indiquer que le Président Bernard Saules en concertation étroite avec la Commission Juridique Nationale  prépare à l'attention du Garde des Sceaux une correspondance pour étendre cette « protection » sur l'ensemble du territoire.

L'UNAF reste en la matière précurseur et surtout  le premier garant de la protection de l'arbitre dans le cadre de la loi Lamour du 23 octobre 2006.

Comme le signalent « les experts » Jean-Jacques Demarez et Francis Lombart « Les hommes sont tous d'accord sur les principes de la justice mais la plupart diffèrent dans l'application ».

Avant de vous installer tranquillement sur votre canapé ce jeudi, nous vous invitons à lire le rapport annuel de l'O.N.D.R.P (Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales) sur les violences et les incivilités recensées dans le football amateur lors de la saison 2013/2014..

L'O.N.D.R.P, quel est cet organisme et quel est son rôle ?

L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) est un organisme chargé de rendre compte des évolutions des phénomènes délinquants et criminels en France ainsi que des réponses pénales qui y sont apportées. Il a été créé en 2003 sur la base d'un rapport commandé en juillet 2001 par le gouvernement de l’époque.

Administrativement, l'Observatoire est un département de l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ), établissement public administratif, est placé sous la tutelle du premier Ministre.

Son indépendance stratégique est assurée par un conseil d'orientation qui décide et détermine les objectifs des études et recherches dans les domaines propres de l’ONDRP. Il prend en compte les demandes d’études exprimées par le Premier ministre.